© 2019 Powered by
Contact | CGU | Politique de confidentialité
Actualité

Analyse du clip de Désobéissance

Dragon modifiée le 05 janvier 2019 à 20:15 samedi 01 décembre 2018 à 15:38 | 539 0
Cette actualité est une analyse. Elle est subjective et ne reflète que ce que pense son auteur.

Désobéissance est le troisième single extrait de l'album Désobéissance de Mylène Farmer et le clip est disponible depuis le mercredi 28 novembre 2018 à 8h00. Ce clip comporte de nombreuses références aux anciens clips de Mylène Farmer et comme toujours il cherche peut-être à faire passer un message.

Un clip esthétique

Il est clair que le clip de Mylène Farmer Désobéissance st trés esthétique. Il a été réalisé par Bruno Aveillan qui a déjà réalisé pas mal de clips de Mylène Farmer. Bruno Aveillan arrive toujours à réaliser des clips esthétique et trés visuels et Désobéissance possède une vraie ambiance et de trés belles images.



Mylène est dans une serre en région parisienne. Elle marche dans cette serre entourée de plantes et roses noires, et nous pouvons également observer des danseurs en fond avec de belles images d'ombres. Le clip est vraiment réussi graphiquement.

Un clip seulement esthétique ?

Mais est-ce que le clip de Désobéissance n'est-il qu'un clip beau ? Personnellement je ne pense pas. Déjà parceque le titre Désobéissance appelle à une sorte de révolte, à un comportement de quelqu'une qui ne subit pas la soumission, quelqu'un qui se réveille. Mais quand on regarde le clip de Désobéissance on ne voit que de belle images, on aurait pu voir une Mylène qui se révolte, qui "désobéit" mais non. Mylène marche sereinement dans une serre, et elle est assise sur une chaise comme pour la pochette de l'album.

Mais il ne faut pas s'arrêter à cela. Si l'on analyse bien le clip de Désobéissance nous pouvons peut-être y voir un message de révolte et de révolution. Léger certes, mais joliment représenté par les flammes dans le clip. Un peu comme cela fut-le cas dans la chanson Souviens-toi du jour sortit il y a 9 ans, en septembre 1999 :

Souviens-toi que le monde a changé
Au bruit des pas qui résonnent
Souviens-toi des jours désenchantés



Mylène appellait trés clairement à se révolter, à se lever, à se souvenir des jours désenchantés. Dans le clip de Désobéissance, Mylène Farmer envoie le même message :

Désobéissance
Être soi
Marcher dans le vent
Si le coeur lourd
Détachée
Vent de liberté

L'amour est toujours la solution

Mylène ne fait pas que constater les problèmes, en tant que véritable artiste elle propose aussi des solutions. Ici, elle propose de s'aimer :

Je fais le serment
Des mots d'amour

Et dans le clip, nous voyons clairement des gens qui s'aiment. l'amour est un thème ultra récurrent dans les textes de Mylène Farmer. Des gens qui s'aiment étant énormément représentés et dans le clip de Désobéissance aussi nous retrouvons ce thème de l'amour.

S'unir et s'aimer étant selon Mylène, la meilleure des solutions aux problèmes que chacun pourrait rencontrer durant sa vie.

Tout l'univers de Mylène est là

Mise à part Souviens-toi du jour, le clip de Désobéissance a des références aux anciens clips.

Tout d'abord Bleu Noir. Ce qui frappe, ce sont les couleurs bleutées et vertes et Mylène qui marche vers la caméra comme dans le clip de Bleu noir sortit en 2011.


Nous avons ensuite de belles images avec des corps qui s'enlacent derrière des vitres comme dans le clip de Q.I. Mylène étant églament assise à la fin du clip, comme elle est assise dans le clip de Q.I. (vous me direz que Mylène est assise dans beaucoup d'autres clips).

Nous retrouvons aussi des images ressemblant beaucoup à celles de Si j'avais au moins... sortit en février 2009. La serre ressemble beaucoup au laboratoire avec les animaux enfermés, ici Mylène est proche des plantes. Elle semble être en osmose avec la végétation qui l'entoure.


Les images sous-terraines avec les long câbles électriques rappellent aussi le parking sous-terrain de Oui mais... Non. Et les danseurs font aussi penser à ceux du clip de Oui mais... Non. Sans oublier les éclats de verre brisé comme dans le clip de Ouis mais... Non.


Enfin, la dernière image du clip rappelle évidemment la pochette de l'album Désobéissance, Mylène étant assis comme sur le clip, et son pied étant posé sur un crâne. Sauf qu'ici le crâne est enflammé. Le crâne faisant lui même référence à C'est dans l'air (qui risque fort de revenir dans la setlist des concerts de 2019).


Comme je l'ai dit plus haut, les flammes font énormément penser au clip de Souviens-toi du jour. Les flammes symbolisant la révolution, la révolte et la destruction. Détruire pour renaitre des cendres.

les cierges peuvent faire penser à toute l'époque Libertine mais aussi à celle d'Avant que l'ombre... À Bercy. Cela évoquant encore une fois la prochaine série de concerts.



Enfin, on peut penser au clip de Fuck them all avec cette ambiance d'usine désaffectée et aussi au clip d'À contre courant d'Alizée, avec un danseur dans une usine abandonnée.


Conclusion

Vous l'aurez compris, ce clip de Désobéissance comporte énormèment de références, et ce n'est pas seulement un clip esthétique, il propose un véritable message subtile et caché.

Si vous vous attendiez à un véritable clip à la Libertine ou comme Pourvu qu'elles soient douces, patientez, je pense que Mylène va nous surprendre prochainement, peut-être avec Histoire de fesses ?


Partagez cette Actualité





Laisser un commentaire
Votre pseudo
Votre message


J'ai lu et j'accepte les CGU