© 2019 Powered by
Contact | CGU | Politique de confidentialité
Actualité

Retour sur les concerts au Stade de France

Dragon modifiée le 19 avril 2019 à 11:00 lundi 15 avril 2019 à 16:00 | 156 0
Cette actualité est une analyse. Elle est subjective et ne reflète que ce que pense son auteur.

Avec beaucoup de retard et afin de célèbrer les 10 ans de la tournée N°5 on tour, revivons et analysons ensemble la série de concert de Mylène Farmer en 2009. Notez

Précisons tout d'abord que Mylène a effectué une première série de concerts à travers toute la France à partir du mois de mai 2009, c'est ce qu'on appelle la tournée "indoor" car à l'intérieur. Il y a eu ensuite 5 dates avec des stades, 2 à Genève les 4 et 5 septembre et 2 au Stade de France les 11 et 12 septembre, puis enfin une dernière date au Stade Roi Baudouin à Bruxelles. La setlist des concerts indoor est légèrement différente de celle des concerts en Stade.

La vidéo de ce spectacle se nomme Stade de France, c'est donc la setlist des concerts en stade qui a été retenu pour la vidéo, mais la setlist des concerts indoors est tout aussi intéressante.


Entrée 4/5

Commençons tout d'abord par l'ouverture des concerts au Stade de France. Elle est identique à celle des concerts indoors et c'est titre Paradis Inanimé qui enclenche cette série de concert. il n'était pas évident de parier sur ce titre pour 'louverture des concerts et cela a été vraiment une excellent surprise que de retrouver ce titre rock et entraînant qui parle de la mort. D'ailleurs, l'intro des concerts s'appelle D'entre les morts, le thème est donc cohérent est bien maîtrisé et la mort et les squelettes est vraiment le fil conducteur de tout le spectacle.

Mylène débarque à travers deux écrans qui se séparent et elle est libérée d'un sorte d'exosquelette en métal. Mais ce qui choque ici (vous savez l'effet whaou ?) Et bien, c'est le costume d'écorché de Mylène. C'est vraiment çà le truc de fou pour l'époque, vous ne vous rendez pas compte de l'effet que cela a procuré aux fans de voir Mylène avec un costume pareil, il est sublime (réalisé par Jean Paul Gauliter comme tous les autres costumes du spectacle) et c'est vraiment osé et du jamais vu.

Les vidéos et éclairages jaunes, dorés sont sublimes avec toutes ces mains comme si Mylène était la reine de morts et qu'elle surgissait D'entre les morts. Cette entrée reste malgré tout beaucoup moins spectaculaire que celle des précédents concerts Avant que l'ombre... notamment car les concerts de N° 5 on tour étaient transportables, mais l'etrée est quand même vraiment belle, entrainante et réussie. Je ne peux malheusuement pas lui mettre la note maximal car ce n'est pas la meilleure entrée de Mylène Farmer en concert.

Pour vous décrire cette entrée, rien de mieux qu'une vidéo !


Les décors et l'image de Mylène 4/5

Passons ensuite à tout l'aspect visuel de ce spectacle, des couleurs aux éclairages en passant par les costumes, par l'image de Mylène et par le thème général. Comme je vous l'ai dit plus haut, le thème de N°5 on tour est la mort. le fil conducteur ce sont les squelettes. Ce thème de la mort était aussi celui des concerts d'Avant que l'ombre... À Bercy mais cette fois tout est différent.

Les concerts ont clairement été conçus comme une version transportable d'Avant que l'ombre... À Bercy. Il y a beaucoup à dire concernant cela et si vous regardez bien cette série de concerts, vous remarquerez que c'est clairement une version amélioré de ceux à Bercy. N° 5 on tour c'est un mix entre AQLO à Bercy et le LIVE à Bercy de 1996. Tout d'abord, les couleurs rouges d'avant que l'ombre... sont omni présentes, les écorchés ont la même position que Mylène en haut des escaliers lors du final d'AQLO à Bercy. Il y avait un écorché dans le clip du 3 e single d'Avant que l'ombre... (Redonne-moi). Il y a l'interlude Avant que l'ombre... en plein milieu des concerts N°5 on tour. La structure des concerts est la même quie celle d'AQLO à Bercy à savoir début et fin explosif avec un coeur mou qui les sépare, puis un final sur un titre lent (Avant que l'ombre... et Si j'avais au moins pour la tournée indoor).

En résumé nous avons donc une version améliorée et plus explosive que pour les concerts d'AQLO à Bercy ultra lourd reposant sur l'album Avant qeu l'ombre... Ici, aucune chanson de l'album Avant que l'ombre (je parle des concerts indoor) et pourtant on a l'impression d'être dans la même ère ou plutôt dans la continuité d'Avant que l'ombre...

Concernant les décors, ils sont beaucoup moins beaux que ceux d'Avant que l'ombre je ne peux donc pas mettre 5/5 car les boites avec des mannequins c'est transportable mais plus cheap qu'une porte gigantesque, une croix immense au sol avec un écran et des lustres en forme de serpent. Par contre, les effets de lumière du spectacle N°5 on tour sont géniaux et magnifiques et les images d'Alain Escalle sont vraiment trés belles. Ce concert est donc vraiment magnifique et ultra coloré, varié, on passe d'un thème à l'autre avec plaisir et étonnement avec une dernière partie vraiment au dessus de tout ce que Mylène a déjà pu faire auparavant mais j'y reviendrai un peu plus tard.

Pour conclure sur l'image de ces concerts, parlons de Mylène : sa coiffure est certe un peu classique avec son nid et ses crois à l'intérieur et sa tête de mort à l'arrière, mais qu'est ce que Mylène est belle ! Mylène est au top de sa forme, elle est belle et danse divinement bien. On se souvient tous de l'Âme Stram gram en début de concert qui nous a tous scotché.

La seule chose que l'on peut reprocher à ces concerts, c'est que les concerts en Stade n'ai pas bénéficié d'une plus grande mise en scène. Les écrans étaient plus grand, et la scène centrale avait une étoile mais clairement ces concerts ont été conçu pour les salles intérieurs et pour être transportables. Fort heureusement, cette série de concert a plus d'une qualité et cela ne passe pas que par les décors par l'image.



La setlist 5/5

Je vous le dit d'entrée de jeu, les concerts N°5 on tour et Stade de France bénéficient de la meilleure setlist de Mylène Farmer contraiement à Timeless 2013 qui possède la pire setlist...

Alors pourquoi cette setlist est si parfaite ? Et bien regardez le concert au Stade de France et vous comprendrez. je ne vais pas détailler chaque titre mais tout est bien. Tout s'enchaîne parfaitement et tout bouge ! La séquence émotion est bien nichée au centre du spectacle comme dans un écrin, puis çà redémarre et cela ne s'arrète plus. Mieux, cela monte encore !

Après l'introduction avec Paradis Inanimé, on enchaîne tout de suite sur l'Âme stram Gram (enfin une chanson d'Innamoramento on y croyait plus !). Et puis Je m'ennuie un titre de Point de suture qui clot cette séquence avec le costume de l'écorché. Et Mylène revient ensuite avec une superbe robe rouge paillettée et interprète Appelle mon numéro puis XXL, puis California (c'est à Quoi je sers pour les concerts indoor - trés appréciée par les fans). Vous noterez aussi qu'il y a 6 titres de l'album Anamorphosée et que c'est aussi pour cela que ce concert fait beaucoup penser à ceux du LIVE 96 à Bercy.

Après avoir interprété Pourvu qu'elles soient douces, Mylène revient dans une robe magnifique bleue (blanche pour les concerts en Stade). Elle va interpréter 5 titres forts en émotions dont la chanson Nous souviendrons nous de nous de l'album l'autre et laisse le vent emporter tout de l'album Anamorphosée. Mylène chante aussi Rêver (qui ici est à la bonne place), la ballade Point de suture et Ainsi soit-je. Bref que du bon et encore que du bon. Pour sortir de cette séquence émotion, Mylène traverse le stade sur la mélodie d'Avant que l'ombre... sans chanter.

Elle revient ensuite pour l'avant dernière séquence du concert, une séquence plutot classique mais qui dynamise bien le public. mylène commence par interpréter Libertine avec un échiquier géant dans les écrans au fond (çà le fait !), elle enchaîne avec Sans contrefaçon (superbe version). Et là, encore une surprise, l'Instant X. Cela est vraiment bien de retrouver tous ces titres "de fan". Comme vous pouvez le voir la setlist est vraiment géniale. Pour les concerts indoor, Mylène continue avec Je te rends ton amour et pour les concerts en stade c'est Fuck them all. Ces deux chansons ont la même atmosphère rouge et rendent vraiment bien toutes les deux. Fuck them all paraissant pour le coup moins spectaculaire et avec aucune mise en scène par rapport à AQLO à Bercy qui avait au contraire trop de mise en scène. Personnellement je suis incapable de dire quelle chanson a plus sa place tellement elles se marient bien toutes les deux à ce moment du concert.

Enfin, la dernière partie du spectacle (pour les concerts en Stade). Et là c'est du lourd, cette dernière partie du spectacle est selon moi parfaite, d'abord elle est différente en salle et en stade. les chansons sont les même mais l'ordre Désenchantée et C'est dans l'air est inversé. Pour les concerts en stade on voit clairement que tout a été fait pour que ce soit le plus explosif et festif possible. Personnellement. Parlons donc du choix des chansons, d'abord Dégénération, le lead single de point de suture : PARFAIT. Cette chanson avec son côté bizarre et son allusion à la génération Désenchantée a tout à fait sa place ici. Les néons verts nous électrise, le fauteuil en scarabée est superbe même si j'aurais préféré un vrai scarabée géant qui bouge mais Mylène prend ensuite de la hauteur donc çà passe. La mise en scène est superbe, les images sur les écrans avec l'effet radio est top et Mylène en cuir est magnifique, on a vraiment l'impression que tout le concert a été pensé pour introduire cette séquence, c'est vraiment la meilleure partie du concert...

car vient ensuite le tube C'est dans l'air, le 4e single de Point de suture, direct après. je ne sais pas si vous vous rendez compte de l'impact. C'est comme si Mylène avait interpreté Optimistique-moi direct après l'Âme Stram gram en 1999 ou Peut-être toi direct après Fuck them all en 2006. C'est vraiment une grosse claque, un gros moment. Tout le concert a une setlist géniale jusqu'ici et là Mylène nous balance tout, comme çà d'un coup. Le moment C'est dans l'air est aussi un moment magique si ce n'est LE meilleur moment du concert.

Pour finir, Mylène termine le spectacle sur Désenchantée et là je ne vais pas trop m'attarder sur ce titre incontournable qui prend ici vraiment toute sa grandeur. Terminer dessus en stade c'est top, dommage que l'effet terminer sur Rêver pour Timeless n'ai selon moi pas trop fonctionné... À noter que pour les concerts indoor, le final sur Si j'avais au moins... est top. Mylène retourne dans les enfers rouges avec l'escalier qui se soulève, je trouve cela dommage que Si j'avais au moins... n'est pas été interprété en stade car c'est quand même un single ! Alors oui ce titre est dans les bonus, mais dommage quand même. Après la setlist est tellement géniale que l'on pardonne.

Un dernier mot sur Sextonik, le 5e vrai single de Point de suture qui est simplement utilisé en intro. C'est selon moi dommage car ce titre aurait vraiment pu tout exploser en concert, surtout qu'en plus il est sortit au moment du stade alors on y croyait. Mais à force j'ai compris que Mylène n'interprétait jamais les chansons de sexe (ou de fesses) sur scène et qu'il y a TOUJOURS une pépite, une bombe que Mylène ne chante pas en concert. Consentement, Aime, Sextonik, Tu ne le dis pas... mais là Sextonik était un single alors on pouvait y croire !

La setlist du Stade de France / N°5 on tour mérite donc quand même la note maximale de 5/5. Bravo à Mylène elle a enfin réussit à allier des tubes anciens et récents sans oublier ses fans.

Le final 4/5

Là aussi, je ne vais pas trop détailler le final puisque je l'ai déjà fait juste au dessus. Les deux finals sont différents et sont tous les deux réussit. l'un mise sur l'émotion et l'autre sur la fête et l'explosivité. Il n'y a pas ggrand chose à dire si ce n'est que le final d'Avant que l'ombre possède une mise en scène plus spectaculaire je ne mets donc pas la note maximale ici.




Conclusion 17/20

Pour conclure ces concerts de N°5 on tour / Stade de France de 2009 sont véritablement magiques. Version améliorée des précédents concerts Avant que l'ombre... À Bercy, la série de concert de 2009 est plus rythmée et plus explosive reposant sur les titres de Point de sutures plus incisifs et plus tubesques que ceux d'Avant que l'ombre... plus lourd. Il n'en reste pas moins que les concerts d'Avant que l'ombre... À bercy ont une mise en scène plus spectaculaire et des décors plus magiques. N°5 on tour repose essentiellement sur des décors plus légers et moins coûteux avec des lumières mais l'effet est trés bien aussi.

La question à se poser maintenant est donc de savoir pourquoi les concerts de Timeless 2013 ont ils eu une setlist si particulière et qui n'a (selon mon analyse) pas fonctionnée. Pourquoi l'effet whaou du Stade de France a t-il disparu à Timeless ? Il y a avait pourtant plus de tubes. L'absence de T ne le dis pas et la sous exploitation de l'album Monkey me ont surement joué en défaveur des concerts de Timeless 2013. Le thème de la mort de N° 5 on tour a été miaux exploité que celui de l'espace dans Timeless. Le final explosif de N°5 on tour écrase litéralement le final XXL À l'ombre de Timeless et terminer sur Rêver donne un effet "bizarre" (alors que terminer sur Inséparables aurait été beraucoup mieux). Comme quoi on peut faire de super concerts transportables, N° 5 on tour en est la preuve ! Et on peut faire des concerts transportables moins bien, Timeless en est la preuve aussi.

Il faut maintenant regarder la suite des choses et les prochaines concerts qui approchent à grand pas. il faut impérativement que Mylène retrouve la mise en scène et les décors titanesques des concerts Avant que l'ombre... et aussi qu'elle nous sorte une setlist comme celle de N°5 on tour, explosive et festive sans oublier les chansons peu connues que les fans aiment.

Partagez cette Actualité





Laisser un commentaire
Votre pseudo
Votre message


J'ai lu et j'accepte les CGU