© 2020
Contact | CGU | Politique de confidentialité
Actualité

Interview exclusive d'Olivier Houriez « Aux vies... Mylène Farmer »

Dragon modifiée le 12 septembre 2020 à 15:12 jeudi 09 juillet 2020 à 23:17 | 1908 0

Olivier Houriez a réalisé un tout nouveau livre Retrospective sur Mylène Farmer. Parfait pour cet été si vous êtes fan ou si vous souhaitez connaître tout de Mylène Farmer.

Le Livre « Aux vies... Mylène Farmer » est disponible sur le site de la Fnac au prix de 22 euros.


Commander le livre dés maintenant.

Vie du livre

Avec 35 années de carrière et quasiment autant de millions de disques vendus en France et hors de nos frontières, Mylène Farmer continue inlassablement de tracer son singulier et triomphal chemin de vie. Pour fêter comme il se doit ses trois décennies de succès, elle a, une fois de plus, vu les choses en grand en réunissant 230 000 fans sur 9 dates dans la plus grande salle d’Europe : la U Arena.
35 années de musique, de concerts spectaculaires, de rencontres avec le public, d’émotions et parfois de controverses pour une artiste dont l’univers à la fois sombre, secret et sensuel n’a cessé de fédérer un public divers et populaire.
C’est ce voyage hors normes qu’Aux vies… vous propose de retracer, en replaçant toute l’œuvre de Mylène Farmer dans son époque via une rétrospective historique et musicale.

Natif d’Arras, Olivier Houriez est enseignant dans le Nord de la France. Âgé de 45 ans, ce passionné de musique s’intéresse aussi beaucoup à l’histoire et à la littérature.
Aux vies… est son premier livre.

Interview exclusive

Olivier Houriez, l'auteur du livre a accordé une interview exclusive au site Wiki-dragon.com. l'occasion pour nous d'en apprendre un peu plus sur l'auteur, sur le livre et sur sa passion pour Mylène.

Wiki-dragon.com : Olivier Houriez Bonjour et merci d'accorder cette interview au site Wiki-dragon.com pour nous parler de votre livre "Aux Vies... Mylène Farmer".

Pouvez-vous vous présenter à ceux qui lisent cet article et nous dire pourquoi vous avez choisi Mylène Farmer pour cet ouvrage ?
Olivier HOURIEZ : J’ai 45 ans. Je suis enseignant dans le Nord de la France. J’ai pour passions le cinéma et la musique. J’aime aussi écrire. J’ai suivi la carrière de Mylène Farmer depuis ses débuts et
l’envie d’écrire un livre sur elle était à mon esprit depuis fort longtemps. Et un jour, je suis
passé aux choses concrètes. C’est ainsi qu’est né « Aux vies… ».
Mylène Farmer est une artiste unique et hors norme, pourquoi fascine-t-elle autant selon vous ?
Je pense que le duo Mylène Farmer / Laurent Boutonnat a eu très vite la volonté d’imposer un style, une couleur particulière dans tous les registres de la création. Que ce soit dans les thèmes abordés, les textes, les musiques, les clips. L’ensemble a donné un résultat inédit, novateur. Un univers…fascinant pour ses fans.

Cette fascination pour Mylène Farmer s’explique aussi par la personnalité hors du commun d’une femme à la fois tourmentée, fragile mais aussi forte et déterminée. Une artiste qui mène une telle carrière impose le respect.
Pensez-vous que dans votre livre, les lecteurs apprendront des choses inédites sur Mylène Farmer ?
Tout a été presque dit sur elle, sa carrière. Les fans qui la suivent depuis longtemps ont déjà ces informations en tête. Je ne vais pas avoir la prétention de vouloir apporter du « scoop ». Mon livre se concentre exclusivement sur le côté scène. Je n’aborde pas la vie privée qui par définition, doit le rester.

Par contre, j’espère apporter un nouvel éclairage sur plus de 30 ans de succès. J’ai voulu être informatif et replacer le tout dans le contexte social et musical de l’époque. C’est un livre de souvenirs. Mon envie était aussi de faire un livre pour les personnes, pas forcément fans.
Depuis combien de temps vous intéressez-vous à Mylène et quelle est votre période favorite à titre personnel et pourquoi ?
D’aussi loin que je me souvienne, la musique a toujours joué un rôle primordial dans ma vie. Vers l’âge de 10 ans, mes premiers « chocs musicaux » étaient français : Jean-Jacques Goldman et Mylène Farmer. J’ai suivi avec passion les carrières de ces deux immenses artistes.

Ma période préférée ? Difficile de répondre. Sans doute, celle de l’album L’Autre…. Ses dix titres sont riches, puissants.
Comment expliquez-vous que Mylène soit si à l'aise sur scène et si mal à l'aise devant les médias ?
C’est un vrai paradoxe d’être à l’aise devant une assemblée et très timide devant une, deux personnes mais cela peut se concevoir complètement. Elle n’est pas la seule dans ce cas. Ce métier est sa vie, elle livre au public ses émotions à travers ses textes. Le fait d’être sous les feux des questions des media n’est pas un exercice facile pour elle. Parler de soi, de son travail sans avoir l’impression de se justifier est un exercice qui peut être périlleux. La bienveillance n’est pas toujours de mise du côté des journalistes.
L'album Bleu noir de Mylène Farmer sortit en hiver 2010 représente parfaitement la face bleue / lumineuse et la face noire / sombre de l'artiste. Pensez-vous que la personnalité et l'univers de Mylène Farmer alterne entre l'ombre et la lumière ?
Oui bien sûr. Mais nous avons tous ces facettes. Sommes-nous tous d’humeur égale au quotidien ? Les titres de Mylène Farmer expriment toutes ces nuances. Souvent très sombres bien entendu mais aussi parfois plus enjouées, romantiques ou solaires. Pour en revenir à  Bleu Noir, pour moi cet album est surtout lié à l’absence totale de Laurent Boutonnat sur ce projet. Une première depuis 1984.
Quels sont selon-vous les moments les plus forts de la carrière de Mylène Farmer ? Ceux qui ont fait d'elle un mythe...
Sur plus de trois décennies, il y a eu forcément des moments plus importants que d’autres. Je pense que la période de l’album Innamoramento en est un bon exemple. Car au-delà d’un excellent opus, il y a eu une tournée triomphale avec de nombreuses dates ajoutées, y compris en Russie. Des récompenses, de bonnes critiques et des fans qui s’arrachaient les supports de l’album « Live » à minuit dans certaines enseignes. Mylène Farmer était véritablement incontournable. Un phénomène.
La carrière artistique de Mylène Farmer a-t-elle selon vous changée depuis "C'est une journée" et sa rencontre avec Benoit Di Sabatino ?
Au-delà de ce titre fort et de son clip original, je retiens surtout le sourire de Mylène Farmer sur la pochette de la compilation Les Mots.

C’était quand même une grande première. Elle avait de quoi être fière de ses quinze premières années de carrière. Le succès colossal en France et aussi à l’étranger de cette rétrospective montre tout l’impact populaire et culturel du duo.

Ensuite, les ventes ont été moins faramineuses, sans doute à cause du piratage, et de l’air du temps, les gens achètent moins de disques en général. Mais le succès et le public sont toujours là. Cela marque aussi les débuts des nouvelles collaborations : Moby, Archive, Feder…

Il y a eu plus de prises de risques de la part de Mylène Farmer. L’envie de rencontrer de nouvelles personnes, d’autres univers. Mais Laurent Boutonnat n’est jamais trop loin.
Mylène Farmer a un lien indescriptible avec son public. Comment l'expliquez-vous ?
Je pense ne pas me tromper en vous répondant qu’il ne peut s’expliquer. C’est un lien indescriptible… oui !
Après chaque concert, le public a peur qu'elle ne revienne jamais et que ce soit son dernier show. On l'a vu dernièrement avec le final sur L'Horloge en 2019, mais c'est à chaque fois que l'on se pose cette question. Pensez-vous que Mylène joue de cette attente afin de conserver l'engouement du public ?

Ce final sur « L’Horloge » interpelle forcément. C’est avec ce titre que Mylène Farmer débutait ses premiers concerts il y a 30 ans. Est-ce un message ? Un clin d’œil ? Est-ce le signe d’un retrait de la scène ? Personne ne sait. Ce choix de titre n’est pas anodin, c’est vrai Je ne vais pas vous livrer mon sentiment sur ce final mais je pense que Mylène Farmer est totalement sincère envers son public et le respecte profondément. C’est totalement invraisemblable d’imaginer que ce soit une sorte de jeu. On se pose tous la même question sur la suite, elle aussi probablement.
Qu'avez-vous pensé des concerts à la Defense Arena et pensez-vous que Mylène remontera sur scène bientôt pour une tournée ?
Mylène Farmer et Laurent Boutonnat ont l’habitude de marquer les esprits avec leurs spectacles. Les ouvertures et fins sont toujours impressionnantes. J’ai été particulièrement marqué par celles de cette dernière résidence. L’ouverture, de la première seconde à l’arrivée sur scène était un défi technique incroyable et racontait une histoire. C’était à la fois onirique et mystérieux. Au niveau des titres, il n’y pas eu de réelles surprises hormis « L’Horloge ». C’est presque un « best of ».
Pensez-vous que Léon Deutchmann est Laurent Boutonnat ?
Je me suis longtemps posé cette question. En tout cas, il semble être inspiré par Laurent Boutonnat. Il y a un style familier dans ses compositions. Je ne sais pas qui est Léon Deutchmann. Il existe c’est certain. C’est peut être Pol Ramirez del Più ?

Merci beaucoup d'avoir accordé cette interview au site: Wiki-dragon.com et on souhaite du succès à votre livre "Aux Vies... Mylène Farmer".

Merci à vous.



Commander le livre dés maintenant.

Partagez cette Actualité





Laisser un commentaire
Votre pseudo
Votre message


J'ai lu et j'accepte les CGU